Dernières nouvelles

Benfica 4-3 Sporting: triplé de Cardozo

Capture d’écran 2013-11-09 à 23.53.18
Ce classico s’est montré à la hauteur de nos attentes et même peut-être au dessus.
De l’incroyable intensité aux nombreux buts en passant par l’ambiance du estádio da Luz, tout était au rendez-vous ce soir.

Les deux équipes sont entrées sur le terrain très bien organisées offrant peu d’espaces à leur adversaire.
Le Benfica s’est assez vite installé dans la partie de terrain des lions et Oscar Cardozo, « diabolique » selon son entraîneur, a très vite prévenu Rui Patricio de la soirée qu’il attendait d’une belle frappe, conclue par un bel arrêt du gardien portugais.
Dès la douzième minute, le paraguayen marquait le premier but de la rencontre avant de voir le Sporting très bien réagir à ce but encaissé et égaliser par l’intermédiaire de Diego Capel sur un bon centre de Wilson Eduardo.

Oui, mais voilà, c’était sans compter sur le talent d’Oscar Tacuara Cardozo qui, avant la mi-temps, s’offrit un triplé: un but de la tête et un autre d’une frappe magistrale offrait un net confort aux aigles avant de regagner les vestiaires: 3-1.

En deuxième mi-temps, le Sporting ne s’est pas découragé et a toujours continuer à y croire. Leonardo Jardim voulant apporter plus de créativité offensive fit entrer Carillo à la place de Wilson Eduardo.
À la 62ième minute, sur un bon corner d’André Martins, Mauricio parvint à réduire le score. Le match était alors relancé et nous avons pu assister à une suite d’occasions franches des deux côtés qui auraient pu décider de l’issue du match: 1 frappe sur la barre de chaque côté…
Début des arrêts de jeu, la pression est à son paroxysme et Slimani, entré en cours de jeu offrit l’égalisation aux verts et blancs à la 92ième minute.

Les prolongations se sont ensuite déroulées dans une pression toujours aussi constante et c’est finalement Luisão qui marqua le but de la victoire, à moins que ce ne soit Rui Patricio, auteur encore une fois d’une lamentable boulette (on repense à celle contre l’Israel avec le Portugal). L’international portugais avait pourtant fait un match de grande classe.

Le Benfica l’emporte donc dans un match de haut niveau où les deux équipes sont à féliciter pour le spectacle qu’elles ont offert.
Le Sporting n’a pas à rougir de sa défaite et repart même avec quelques raisons de se plaindre de l’arbitrage. « 2 penaltys non sifflés pour le Sporting » selon William Carvalho.

Revenir en haut de la page