Dernières nouvelles

Élimination du Portugal : statistiques & réactions…


Les portugais n’ont pas démérité mais quittent l’Euro 2020
Le Portugal a été éliminé de l’Euro 2020 en s’inclinant sur le plus petit des scores. À quelques minutes d’une première mi-temps fermée durant laquelle les équipes ne se sont pas découvertes, c’est Thorgan Hazard qui a ouvert le score d’une frappe lointaine qui a échappé à Rui Patricio. En seconde mi-temps, le Portugal a tout tenté mais n’a pas réussi à trouver le chemin des filets gardés par un Thibault Courtois toujours bien placé. Fernando Santos n’a pas lésiné sur les changements offensifs avec les entrées de Bruno Fernandes, Joao Felix ou encore André Silva. Jusqu’à la dernière minute, les portugais n’ont rien lâché et auraient clairement mérité revenir au score. Mais les Dieux du football n’étaient pas avec les lusitaniens ce soir.

C’est encore plus clair quand on regarde les statistiques, les belges ont en effet marqué sur leur unique frappe cadrée de la rencontre. Côté portugais, 26 tirs dont 5 cadrés, 56% de possession de balle, une meilleure précision de passe avec 559 passes réussies contre à peine 400, plus de duels gagnés, plus de ballons récupérés… Bref, au bout des 90 minutes, le Portugal était supérieur sur tous les points. Mais quand ça ne veut pas… ça ne veut pas…

Le flop Diogo Jota
Il faut bien le dire au risque d’être désagréable, nous avons rarement vu un joueur aussi mauvais sur la totalité d’une compétition. Nul doute que le jeune joueur de Liverpool a du talent, mais il n’a jamais été juste ni dans le jeu ni dans la finition, à l’image de son occasion manquée en première mi-temps. L’entrée de João Felix en deuxième mi-temps nous laisse perplexe quant aux choix de Fernando Santos de le laisser titulaire pendant les 4 matchs tant il n’a rien démontré. Mais voilà, l’équipe perd ensemble et il ne s’agit pas de lui mettre la faute mais plutôt de souligner le regret de ne pas avoir vu plus João Felix porter le maillot de la Seleção durant cette compétition…

Les réactions d’après match

Fernando Santos, interrogé au sujet de l’absence de buts de Cristiano:
« – Si nous regardons les statistiques, nous avons tiré but 26 fois. Il a tout donné et a été un véritable capitaine. Je ne pense pas que votre question soit justifiée. Il a marqué 5 buts sur 3 matchs. »

Ruben Dias :
« – Je ne dirais pas que notre tactique a failli ce soir. Je dirai même que notre projet de jeu nous a fait nous sentire bien et supérieurs. Malheureusement, nous n’avons pas atteint notre objectif. Nous avons toujours été proches du but. Ils ont marqué le but sur leur unique frappe, le ballon a eu un effet étrange… ils ont eu un peu de chance. La seule chose à faire maintenant est d’en tirer une leçon et de revenir plus forts. »

Raphael Guerreiro qui a vu sa frappe heurter le poteau en deuxième mi-temps :
« – Nous sommes tristes car notre adversaire n’a eu qu’une opportunité et a marqué. Nous avons manqué de chance. Nous avons fait un bon match mais l’important était de gagner et ça n’a pas marché… »

C’est donc une soirée bien triste pour le Portugal qui abandonne ainsi l’espoir de renouveler son titre de champion d’Europe glané au stade de France il y a 5 ans… Une tristesse soulignée par Fernandos Santos:
« – Nous sommes tristes et déçus. Certains de mes joueurs pleurent dans les vestiaires. Ils ont tout donné. Les belges n’ont cadré qu’une frappe, nous avons tiré deux fois au poteau. Une défaite est une défaite, mais sincèrement, je n’ai pas grand chose à dire… Nous voulions aller plus loin, nous y avons cru… Nous étions en confiance et nous avions la conviction que nous pouvions remporter la compétition. Il n’y a ni justice ni injustice. Ni chance, ni poisse… Mes joueurs ont tout donné pour passer au dessus de leur fatigue (les portugais avaient deux jours de repos de moins que les belges). M’attarder là-dessus ne sert à rien… C’est juste parler… »

Le Portugal sort face aux premiers du classement fifa par la grande porte. Félicitations à cette belle équipe qui aurait mérité mieux…
Comme on dit au Portugal : Nous gagnons ensemble, nous perdons ensemble…

Revenir en haut de la page