Dernières nouvelles

La fin de la tierce propriété : un tournant gagnant pour le Portugal


Pourquoi la fin de la tierce propriété des joueurs a été bénéfique pour le Portugal ?

Le 1er mai 2015, la FIFA prohibait officiellement la tierce propriété des joueurs. Après quatre ans de procédure, la cour d’appel de Bruxelles confirmait la validité de cette interdiction.

Qu’est ce que la tierce propriété (TPO) ?

La TPO (de l’anglais Third Party Ownership) permettait aux clubs de partager les droits économiques d’un joueur entre son club & des fonds privés comme des agents sportifs ou des entreprises d’investissement.

Les clubs portugais adeptes de la TPO

Les clubs portugais étaient particulièrement adeptes de cette pratique car elle le permettait d’acquérir des joueurs étrangers dont la valeur était supérieure à leur budget. C’est grâce à ce procédé que les grands clubs portugais pouvaient s’offrir les services de joueurs étrangers et ainsi tenter d’être plus compétitifs sur les compétitions européennes. Prenons l’exemple de la dernière Europa League gagnée par un club portugais , en l’occurence le FC Porto en 2011, les vedettes de l’équipe étaient alors Hulk & Falcão et les droits de ces deux derniers n’appartenaient pas en totalité au FC Porto…

L’impact positif du TPO sur le football portugais

Si les 3 grands clubs portugais ont perdu en compétitivité notamment en ligue des Champions avec l’application de cette nouvelle interdiction. Les effets bénéfiques sur le football portugais ne se sont pas faits attendre, notamment chez les plus jeunes. En 2017 & 2020, le Benfica accédait à deux demi-finale de Youth League (ligue des Champions des moins de 19 ans), tandis que le FC Porto remportait la compétition en 2019 face à Chelsea (année durant laquelle on a pu assister à l’explosion de Fabio Silva, transféré depuis à Wolverhampton). Les clubs portugais n’ont jamais été aussi compétitifs que ces dernières années chez les jeunes. En effet, les grandes écuries portugaises, privées par cette interdiction de s’attacher les services de joueurs venus de l’extérieur en raison de leur coût exorbitant ont été obligées de renouer avec le véritable ADN du pays. En témoigne clairement la place de finalistes des lusitaniens au dernier Euro U-21 !

La formation au premier plan

La formation a toujours été importante au Portugal, mais grâce à cette loi, les jeunes portugais ont pu obtenir plus de temps de jeu et permettent à leurs équipes respectives de maintenir leur budget à flot en vendant les jeunes pépites formées au club à des prix exorbitants. On se souvient biensûr de João Felix qui quittait le SL Benfica après seulement un an en équipe première pour l’Atletico Madrid (montant du transfert : 126 millions d’Euros), ou encore de Renato Sanches au Bayern et plus récemment Trincão au FC Barcelone.

Un avenir radieux pour la Seleção

La formation mise au premier plan permet de développer le talent des jeunes portugais et ainsi fournir une bonne relève à la Seleção das Quinas.
En témoigne le titre du Sporting après 19 ans de disette en championnat. Un titre qui récompense leur choix fort fait cette saison, parier sur leur école de formation. Celle là même à qui l’on doit les deux derniers capitaines de la Seleção que sont Cristiano Ronaldo & Luis Figo.

Revenir en haut de la page